Justice restaurative

Justice restaurative

Suggestion faite par :

stephanie Zichy

Pays du projet : France

Extrait : La justice restaurative permet de rétablir l’équilibre rompu entre la société, l’auteur de l’infraction et la victime. Elle a pour objectif de réparer la victime, de responsabiliser et de resocialiser l’auteur du crime.


Pourquoi créer une Justice restaurative? Parce que rendre justice n’est pas tant punir ou condamner, mais donner à la société les moyens de continuer et assurer la paix et le vivre ensemble.

 » L’évaluation des pratiques restauratives est cruciale, car elle permet d’en mesurer les bénéfices pour les victimes, les auteurs, la commu­nauté et le système de justice pénale.

Les résultats présentés ci-dessous sont issus des études disponibles menées à l’étranger. Il s’agit généralement de méta-analyses synthéti­sant les résultats de plusieurs recherches en comparant un groupe de participants à une mesure restaurative à un autre n’en ayant pas béné­ficié (groupe témoin ou de contrôle).

Résumons les résultats en fonction des différents moyens utilisés :

Les rencontres détenus-victimes :
Pour les victimes, la mesure participe à la compréhension du passage à l’acte (31 %);
Pour l’auteur, elle contribue à une meilleure compréhension de la victime (78 %), à la prise de conscience des torts causés (88 %).

La médiation restaurative :
Environ 30 % de moins de récidives pour les participants par rap­port aux non participants;
Très haut degré de satisfaction concernant la préparation, l’utilité de la rencontre et l’implication globale des participants : de 76 à 93 %.

Le Cercle de Soutien et de Responsabilité :
Le taux de récidive sexuelle est inférieur de 70 % à 83 % par rap­port à celui des non-participants;
61 % sont fiers de leur participation et mieux préparés pour faire face aux situations difficiles qui peuvent se présenter.

La conférence restaurative
70 % des jeunes reconnaissent entièrement leur responsabilité, les 30 % restant, une responsabilité partielle. Pour les jeunes vio­lents, la baisse de la récidive est de 38 % par rapport au groupe de contrôle;
Un an après la session restaurative, 59 % des accords sont exécutés complètement, 29 % le sont partiellement.

Le Cercle restauratif judiciaire :
La récidive des participants est de 2 % sur 10 ans alors qu’en moyenne elle est de 13 % pour les auteurs d’infractions sexuelles et de 36 % pour les autres infractions.


Nom des responsables du projet :

Coordonnées de contact du projet :

Site Web du projet : http://www.justicerestaurative.org/fr

Lien d’article 1 :     http://www.institutdevictimologie.fr/trouble-psychotraumatique/la-justice-restaurative_1002.html

Lien d’article 2 :      http://www.alterjustice.org/dossiers/articles/0501-justice_reparatrice_etat.html

Vidéo :

Aucun commentaire

Écrire un commentaire