Un matériau révolutionnaire qui absorbe le CO2

Un matériau révolutionnaire qui absorbe le CO2

Suggestion faite par :


Nadinne Ghili

Pays du projet :

Extrait : Des chercheurs de l’université de Nottingham, au Royaume-Uni, ont découvert un nouveau matériau qui pourrait être utilisé par des technologies sophistiquées afin de combattre le réchauffement planétaire. Ce matériau permet non seulement une absorption élevée de CO2 et de SO2, mais il permet la séparation de gaz comme l’hydrogène, le méthane, le nitrogène et l’oxygène.


Des chercheurs de l’Université de Nottingham, au Royaume-Uni, ont récemment découvert un nouveau matériau qui pourrait être utilisé pour prévenir et lutter contre le réchauffement planétaire. Ce matériau, baptisé NOTT-300, possède une très grande capacité d’absorption du dioxyde de carbone (CO2) et un fort potentiel pour réduire les émissions de CO2 et contribuer ainsi à la lutte contre le changement climatique. Selon le professeur Martin Schröder, qui dirige ces recherches, « Ce matériau permet de développer un système de capture bien plus souple et performant que les technologies existantes. Il peut également être utilisé pour séparer ou éliminer des gaz acides, comme le soufre. »
Le matériau est fait de minuscules particules de silicate de lithium, de 3 microns de diamètre, solidifiées dans des granulats de 600 microns de diamètre puis recouvertes d’oxyde d’aluminium. Cet oxyde évite au matériau de devenir collant et permet un transport aisé d’un endroit à un autre. Le silicate de lithium absorbe le CO2 à des températures de 500 °C et s’en décharge à 800 °C. Il serait possible de mettre le nouveau matériau dans une des parties des cheminées d’usines qui ferait en sorte d’adapter la température conditionnant l’absorption du CO2.

Le matériau, apparaissant sous forme de granulats, peut être réutilisé, juste en libérant le gaz absorbé. La concentration moyenne du gaz absorbé est de 90 %. Il serait alors possible d’avoir du CO2 à porter de main juste en enterrant le matériau sous terre ou en profondeur marine.


Nom des responsables du projet : Université de Nottingham, au Royaume-Uni

Coordonnées de contact du projet :  le professeur Martin Schröder

Site Web du projet :   

Lien d’article 1 :  http://www.rtflash.fr/materiau-revolutionnaire-qui-absorbe-co2/article

Lien d’article 2 :  http://cordis.europa.eu/news/rcn/35174_fr.html

Vidéo :

Aucun commentaire

Écrire un commentaire